Directrice artistique : quelles sont ses missions ?

Le directeur artistique est doté d’une créativité incroyable pour mettre en forme la partie visuelle d’une publicité, d’un livre, d’un magazine ou encore d’une émission à la télé. Il collabore avec le service commercial pour la stratégie commerciale ainsi que le service média pour choisir les supports.

Créer un projet et le présenter au client

Les missions d’un directeur artistique sont basées sur la conception, le suivi technique ainsi que la négociation. Concernant la conception, il crée un support de communication visuelle à partir de dessins et des graphismes. Il assure donc la création des messages publicitaires, que ce soit écrits, audiovisuels ou graphiques. Pour cela, il faudra élaborer de nombreux projets. L’un d’entre eux est concrétisé par une maquette, un « rough » en visualisant les principaux éléments, ou un « story board » en réalisant le scénario d’un film en BD. Ce projet est à présenter au client. Le directeur artistique doit parvenir à le convaincre en rationalisant la démarche et en s’appuyant sur la meilleure argumentation qui soit.

Assurer la réalisation du projet

Pour le suivi technique, il doit piloter l’équipe de graphistes, d’illustrateurs, de photographes ainsi que de réalisateurs de films. Ils travaillent ensemble pour préparer et réaliser des documents pour bien s’inscrire dans l’optique de la campagne établie. Le directeur artistique choisit les caractères des textes ainsi que le cadre des photographies. Il indique au maquettiste tout ce qui est nécessaire pour la réalisation définitive de la maquette avant d’être imprimée. Le directeur artistique exerce souvent soit dans un bureau soit dans un atelier, avec ou sans une équipe, chez lui ou dans une entreprise. Il n’a pas d’horaire fixe.

Quelles qualités et formations pour devenir directeur artistique ?

Ce métier peut demander parfois des déplacements surtout dans les ateliers de fabrication. Il faut également maîtriser quelques techniques informatiques comme le PAO, le CAO, l’image de synthèse et la palette graphique. Puis, il faut se doter d’une bonne imagination et d’observation, d’un esprit curieux et créatif, d’un sens de l’esthétique, d’une meilleure intuition et d’un excellent sens du dessin. Il faut rester branché pour se tenir à l’affut des tendances. Une formation aux arts graphiques ou encore au design est aussi indispensable. Pour un bac+3, il y a le DN MADE ou le DNA. Avoir un DSAA (bac+4) ou un DNSEP (bac+5) permet également d’intégrer ce métier. Toutefois, une connaissance de l’infographiste serait un bon atout.

Emploi & métier

Un avis?